La Guinée Conakry est à une phase très critique susceptible de lui faire  mener vers une crise politique  qui aura des conséquences énormes sur sa jeune démocratie.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

En République de Guinée, le pays est à quelques microns d’une instabilité politique depuis que son excellence monsieur le président prof. Alpha Condé a pris l’initiative d’un projet pour le changement de la constitution guinéenne du 07 mai 2010 tout juste à la fin de son deuxième mandat présidentiel.

Le sérieux handicap est de savoir pourquoi l’obtention d’une nouvelle constitution et non pour une révision constitutionnelle? 

De toute façon pour le moment la réponse est toujours dans le couloir de la présidence. Mais les rumeurs qui circulent avouent à petit feu que le président veut se permettre de briguer un troisième mandat présidentiel, vue le temps de l’annonce des démarches entamées à la fin de son mandat. Oui nous sommes tous unanimes que “TOUT ÂME EST GROSSE DE VERITE SAUF CELLE QUI S’IGNORE”. pour plus de précision il est très intéressant d’être concret alors inutile de préjuger la personne du président de la République de Guinée parce qu’il n’a pas encore avoué dans n’importe quel de ses passages que sa soit au plan national et tant international qu’il va se présenter pour s’éterniser au pouvoir mais ses prétentions qu’il renvoie toujours sur le peuple souverain de la Guinée concernant le soin d’appréciation de sa démarche  constitutionnelle actuelle par une voie référendaire font assez de débats au tour du sujet actuel.

Et surtout, il est à signaler, que les dispositions dont-il fait allusion ne sont pas connues à l’instant malgré qu’il est bien fondé pour engager des démarches soit d’une révision constitutionnelle. à son titre 13 par les articles 152 et 153.

Article 152.

«L’initiative de la révision de la Constitution appartient concurremment au président de la République et aux députés.

Pour être pris en considération, le projet ou la proposition de révision est adopté par l’Assemblée nationale à la majorité simple de ses membres. Il ne devient définitif qu’après avoir été approuvé par référendum.

Toutefois le projet n’est pas présenté au référendum lorsque le président de la République décide de le soumettre à la seule Assemblée nationale. Dans ce cas le projet de révision est approuvé à la majorité des deux tiers des membres composant l’Assemblée nationale. Il est de même de la proposition de révision qui aura recueilli l’approbation du président de la République.»

Article 153.

Aucune procédure de révision ne peut être entreprise en cas d’occupation d’une partie ou de la totalité du territoire national, en cas d’état d’urgence ou d’état de siège.

par ailleurs en ce qui concerne le changement de la constitution en Guinée on dira sans doute qu’il y a un vide juridique sur cette problématique sauf en cas d’un fiasco politique.

Sans risque de se tromper à mon avis personnellement je ne crois pas s’il pourra se présenter pour un troisième mandat mais comme “L’HOMME EST UN X INCONNU CONNU” et apparemment depuis la nuit des temps “L’HOMME POLITIQUE EST ET RESTE TOUJOURS EGOÏSTE DE SES INTERÊTS” alors si toute fois il se présente il aurait pris une très mauvaise décision non seulement pour la jeune démocratie guinéenne mais aussi pour la future génération parce qu’il sera empêcher par tous les moyens pacifiques ou violentes par la population guinéenne et forcement les forces de l’ordre tout corps confondus seront dans l’obligation de maintenir l’ordre de gré ou de force et dans ce cas il y aura forcément des affrontements que nous ne souhaitons plus en Guinée et là les activités de l’État et tout comme des Particuliers seront paralysées et ensuite à force de repousser les manifestants il y aura des débordements qui feront des victimes.

Pour terminer, ensemble restons vigilant et attentif pour une bonne alternance démocratique afin de sauvegarder la démocratie en République de Guinée. Ensemble nous pouvons changer la donne, que Dieu bénisse les guinéens et la Guinée.

Camara Heguel Membre du Club Guinée Solidaire

Secrétaire chargé des questions Juridiques

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail