CAN-Egypte 2019 : Deux joueurs figurent sur la liste des (25) joueurs présélectionnés par Paul Pût

CAN-Egypte 2019 : Deux joueurs figurent sur la liste des (25) joueurs présélectionnés par Paul Pût

Le sélectionneur du syli national de Guinée; Paul Put vient de publier une liste de 25 joueurs présélectionnés et de 6 suppléants pour préparer la prochaine Coupe d’Afrique des Nations qui se lire plus »

Féguifoot: l’Assemblée Générale Ordinaire se termine dans la sérénité.

Féguifoot: l’Assemblée Générale Ordinaire se termine dans la sérénité.

La fédération guinéenne de football organise ce lundi 27 mai 2019 sa 16ème Assemblée Générale Ordinaire. Cette activité se tient dans la ville de karamoko Alpha Mo Labé que l’activité été officiellement lire plus »

La CAF amadoué par le Sénégal mais la Guinée reste optimiste

La CAF amadoué par le Sénégal mais la Guinée reste optimiste

La Sanction qu’à infligé la CAF à la Guinée, disqualifiant le pays à la coupe du monde des moins de 17 ans qui se tiendra au mois d’octobre prochain au Brésil, ne lire plus »

Ligue 1-Pro:le Horoya AC sacré champion de Guinée 2019

Ligue 1-Pro:le Horoya AC sacré champion de Guinée 2019

Le Horoya AC recevait,ce dimanche au stade du 28 Septembre de Conakry le  Wakriya AC de Boké au compte de la 12ème journée du championnat. Score final 2-0 pour le HAC.Le club lire plus »

 

Mines: ITIE-Guinée Publie son 13 ème Rapport.

Les responsables de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) ont procédé ce mercredi 12 juin 2019 à la publication du rapport au compte de 2017. C’était les locaux du ministre des Mines et de la Géologie  qui a servi de cadre  à la publication de ce rapport, en présence des acteurs de la société civile, des représentants des sociétés minière.

Ce Treizième rapport qui a été produit par le cabinet ‘’MOORE Stephens ‘’ comporte plus de 200 pages. 

Selon Maher Kabsi, administrateur, indépendant, par ailleurs présentateur dudit rapport, la contribution du secteur extractif dans buget de l’État en 2017 s’élève à 4 162,8 milliards GNF.

«Les revenus recouvrés par le budget de l’État en 2017 ont totalisé un montant de 4 162, 8 milliards GNF dont 4 093,8 milliards GNF provenant des paiements fiscaux des sociétés extractives. La contribution des Entreprises de l’Etat au cours  de la même période s’est élevée à 2,3 milliards GNF représentant ainsi 0,006% du total des recette budgétaire de l’État provenant du secteur extractif» a t-il souligné.

Poursuivant, M. Maher Kabsi a indiqué que selon même rapport,  la bauxite contribue 75% dans le budget de l’État, l’or 23, 22%, le fer 0,69%, le secteur diamantifère 0,27%, les carrières 1, 28 % soit un total 99,96 pour le secteur minier.

Présidant  cette cérémonie , le ministre Abdoulaye Magassouba a indiqué que l’émission régulière des rapports ITIE de qualité s’inscrit dans l’agenda de transparence engagé par le président Alpha Condé en 2011, ayant selon lui, abouti à l’obtention de la conformité avec l’ITIE en 2014.

« Le rapport d’ITIE Guinée 2017, tout comme celui de 2016, a été produit conformément à la norme ITIE 2016. Il répond aux critères d’exhaustivité et de fiabilité. Exhaustivité parce qu’il couvre l’ensemble des sociétés minières et des régies financières de l’État. Fiabilité parce que toutes les données contenues dans ce rapport ont été certifiés par la Cour des Comptes pour les régies financières de l’État et par les commissaires aux comptes pour les sociétés minières », a-t-il noté.

Plus loin Ministre Magassouba a tenu à préciser. «L’écart global entre les paiements effectués par les sociétés minières et les revenus perçus par l’administration publique est de 0,37% contre 0,80% prévu par le comité de pilotage et la limite de 1% admise par le secrétariat international de l’ITIE. La contribution du secteur minier dans l’économie nationale est de 15% du PIB, 32% des recettes de l’État, 78% des exportations. Le montant total des l’économie nationale est de 15% du PIB, 32% des recettes de l’État, 78% des exportations. Le montant total des revenus miniers est de 505 millions de dollars soit 4548 milliards de francs guinéens en 2017, contre 345 millions de dollars, correspondant à 3108 milliards de francs guinéens en 2016, soit une augmentation notable de 46% entre 2016 et 2017 ».

Pour sa part, Sadou Nimaga , président du comité de pilotage de l’ITIE-Guinée s’est réjoui des avancées enregistrées  au cours de ces dernières années dans le secteur minier.

«Comme on l’a dit dans la salle, les rapports font en s’améliorant. Chaque année Les rapport est meilleur à celui de l’année dernière.C’est ce dont, nous allons nous réjouir en tant que comité de pilotage . Nous avons un rapport qui a fait le diagnostics global du secteur miner . C’est une autopsie du secteur minier guinéen aujourd’hui .Ça montre les efforts fournis dans la dynamique qui a été enclenchée dans le secteur miner. Cette dynamique se traduit notamment dans les chiffres ont été présenté aujourd’hui, les efforts que nous avons présenté aujourd’hui, montre il y a une amélioration qualitative depuis 2011. Parce que nous avons aujourd’hui  plus de sociétés en exploitation, plus de sociétés qui s’engagent à réaliser les infrastructures minières et les infrastructures de transformation. Plus de perspectives pour l’économie guinéenne dans les prochaines années». a t-il noté.

Mamadouba Camara Journaliste

du site www.lefolan.com

REACTION SANGLANTE D’ALMAMY SEKOU SOUMAH SUR LES PROPOS TENU DE Monsieur Sow Sory

Un certain Sory SOW, militant de la 99e heure de l’ancien GPT se disant encore vice-président d’un parti défunt vient de prendre le risque de s’attaquer délibérément par voie de presse, aux fondateurs du mouvement politique GPT RENOUVEAU et ce, malgré le deuil que traverse celui au nom de qui, il semble s’exprimer en ce moment précis.

L’ouverture de la 2ème session ordinaire de l’INIDH: Alya Diaby se prononce sur la nouvelle constitution,  «la constitution n’est pas une tombe où repose à jamais l’État. 

Les travaux de la 2ème session ordinaire de l’Assemblée générale de l’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains (INIDH)ont été ouverts lundi 10 juin 2019 au palais du peuple de Conakry. Cette cérémonie a connu la présence de la présidente du Conseil Économique et Social, Hadja Rabiatou Sira Diallo, du Ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, Mamadou Taran Diallo et de plusieurs invités.

Débats sur la nouvelle constitution: Aboubacar Sylla «je suis, à 100% pour la nouvelle constitution».

Le président de l’Union des Forces du Changement (UFC) et l’actuel ministre en charge des Transports, Aboubacar Sylla, a clairement indiqué ce samedi 08 juin 2019 au cours de l’Assemblée générale du RPG ar en ciel  qu’il est 100% favorable à l’adoption d’une nouvelle constitution en Guinée.Selon Aboubacar Sylla, l’actuelle constitution n’est pas l’émanation de la volonté du peuple de Guinée.

Modification de la constitution en Guinée : UFFPADE dit oui à une nouvelle constitution.

 Les membres de l’Union des Femmes de la Forêt pour la Paix et le Développement ( UFFPADE) ont organisé un point de presse vendredi 07 juin 2019 à la maison commune  des journalistes sise a Kipé dans la commune de Ratoma. Il était question pour ces dames, de donner leur position par rapport au débat relatif à la nouvelle constitution.

LA GUINÉE: En manque de repère


Éditorial

Pour parler de la jeunesse, il faut rappeler que l’échec du régime est aussi le manque de cohésion sociale, l’abandon de la jeunesse et la couche féminine. Or le président de la République, à son arrivé au pouvoir en 2010, avait promis de réconcilier les guinéens et leurs donner du travail, améliorer leur condition de vie, afin de bien vivre. L’espoir était grandissant.

Projet d’un référendum constitutionnel ou tripatouillage de la constitution en Guinée: Silence, la démocratie se meurt.

Aissatou Chérif Baldé, politilogue en Allemagne

Projet d’un référendum constitutionnel ou tripatouillage de la constitution en Guinée: silence, la démocratie se meurt.

Le tripatouillage constitutionnel consiste à faire évoluer la constitution pour l’adapter à des besoins contingents; c’est faire sortir la Constitution de sa finalité fondatrice qui est d’être un instrument de régulation au service des populations. La constitution est ainsi instrumentalisée pour une mauvaise cause, celle de vouloir faire prévaloir des intérêts partisans et individuels et pour le seul bénéfice de ses auteurs.

Les dérives d’un pouvoir en perdition !

Encore une fois, les autorités guinéennes retombent dans ce qu’elles savent faire de mieux. C’est-à-dire détruire à tout-va, et/ou déplacer les problèmes, car dans l’incapacité de les résoudre.

Réaction par rapport à la démission du Ministre de la Justice Maître Cheïck Sacko

Marie Madeleine Dioubaté, femme Politique, ex candidate à l'élection Présidentielle de 2015.

Comme tout le monde, j’ai appris  et j’ai lu la lettre de démission du Ministre de la justice Maître Cheïck Sacko que bien évidemment je salue.

L’ex Ministre de la justice justifie sa démission par le fait de ne pas avoir été associé à la rédaction de la nouvelle constitution et parce que de son point de vue, il est contre toute modification ou changement de la constitution.

Modification de constitution : Alhousseny Makenera lance la campagne pour l’adoption d’une nouvelle constitution.


Lors d’une conférence de presse qu’il a organisée ce samedi 25 mai 2019 à la maison des journalistes sise à Kipé dans la commune de Ratoma, le président Front National pour le Développement, Alhouseiny Makanera Kake, entourés par les membres du Mouvement Dimbore a lancé un Mouvement, dénommé Mouvement pour la 4eme république.
Dans une déclaration lue par Mme Makanera, Makale Sylla, l’Association Dimboré enclenche un grand mouvement appelé mouvement pour la 4eme république.