Modification de la constitution:« le peuple de Guinée est contre le 3ème mandat».

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Présidant l’Assemblé Générale son parti, ce samedi 15 juin 2019 à Matam, le président de l’Union des Forces Républicaine UFR, Sidya Touré a réaffirmé la volonté de son parti â s’opposer catégoriquement à toute modification de la constitution afin de donner un mandat à vie au président Alpha Condé.

Devant ces militants et sympathisants fortement mobilisés à cette occasion , l’ex-Haut Représentant du Chef de l’État, a remercié ces derniers pour leur combat pour barrer la route aux promoteurs de la nouvelle constitution.

«Chers militants et militantes, je vous remercie et je vous félicite.Je vous félicite parce que pendant ces quatre derniers mois en Guinée, vous avez montré au sein de votre parti ce que vous êtes capable de faire.

Depuis le mois de mars, avril, mai, vous avez participé avec les membres de la société et les forces vives de ce pays,vous avez pris part au combat contre le 3ème mandat. Notre parti a démontré partout en apportant leur soutien à la société civile, que ça soit au palais du peuple le 08 mars, que ça soit le 14 mars, que ça soit à Coyah, à Dubréka à Tanènè, à Boffa, à Boké et à Kindia que vous êtes un parti  propre. Nous avons porté très haut les valeurs qui nous réunissent ici à savoir les valeurs de démocratie, mais surtout la volonté de faire progresser notre pays. Nous avons dit non au 3ème mandat et il n’y pas quelqu’un qui s’est tant battu dans ce cadre que  vous depuis on a lancé cette idée» a t-il déclaré .

Poursuivant, l’ancien premier a déclaré que son parti est prêt à poursuivre  jusqu’au bout le combats cont.» a t-il souligné..

Selon, le leader de l’Union des Forces Républicaine, les promoteurs du 3ème ont échoué dans leur plan car, dit t-il le peuple de Guinée ne veut pas de 3ème mandant.

«Ceux qui espéraient faire valoir je ne sais quoi, aujourd’hui sont obligés de se retourner de se dire que les choses ne passent pas comme c’étaient prévues. On nous avait dit que le peuple va trancher, quand on a vu le peuple, maintenant on a dit qu’il faut passer par la force.Si le peuple est d’accord on ne peut pas passer  la force. C’est que le peuple n’est pas avec eux, le peuple de Guinée est contre le 3ème mandat. Les Guinéens que nous sommes, un peuple fier acceptera jamais le 3ème mandant» a t-il martelé.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail